Acquisition de backlinks : jusqu'où peut-on aller ?

Certains sites ont fleuri ces dernières années pour proposer de l'acquisition de backlinks en masse et à bas prix, avec des inscriptions automatiques dans des centaines d'annuaires gratuits. Que faut-il en penser ?

Outre le fait que Google fait tout ce qui est en son pouvoir pour pénaliser ce genre de pratique (la modification de son algorithme appelée Panda, en 2011, était en grande partie pensée dans ce but), l'acquisition de liens entrants avec des ancres tout juste optimisées, ainsi qu'une absence de contenu contextuel, risque fort d'entraîner une rétrogradation du site web, voire une mise en quarantaine si l'opération est réalisée massivement.

Mieux vaut miser sur les soumissions manuelles dans des sites d'annuaires ou sur des communiqués de presse rédigés soigneusement. Google privilégie autant que possible le contenu de qualité et l'expérience utilisateur. Un autre de ses chevaux de bataille se trouve être la proscription de contenus dupliqués. Pensez donc à réécrire à chaque fois des contenus uniques : surtout pas de copié-collé, qui sont aujourd'hui détectés par Google, ainsi que par la plupart des bons annuaires de sites web. Février 2012